Recette du Welsh lillois

J’aime les (bonnes) surprises. Et ce déjeuner et la visite de Lille en font partie.

Le jour où j’ai découvert le Welsh !

La journée a commencé par ma colère, quand, à cause d’une action policière, je n’ai pas pu trouver le chemin de la Gare du Nord à Paris et j’ai manqué mon train du matin pour Lille.

Lorsque je suis finalement arrivé à Lille deux heures plus tard, j’ai reçu un SMS de mes collègues m’informant que les réunions auxquelles je devais assister étaient bien avancées et que je pouvais prendre un long déjeuner en ville. Je n’étais pas très contrarié.

Comme je n’avais que deux heures et que j’avais déjà faim, je suis allé directement dans les restaurants en face de la gare. Comme d’habitude, j’ai été attiré par le tableau des menus de l’un d’entre eux, avec des noms que je n’avais jamais vus auparavant. Un serveur efficace et rapide m’a montré une table à la terrasse et, lorsqu’on m’a demandé ce que je voulais, je lui ai montré un appétissant gratin de fromage à l’orange que mon voisin venait de terminer. Il m’a demandé si je voulais “Le Welsh” et j’ai répondu oui sans vraiment savoir ce que c’était. En attendant mon repas, j’ai réalisé que “Le Welsh” était le premier plat du menu qui m’a attiré dans le restaurant.

Que font donc les Gallois dans le nord de la France ?

Ce que j’ai découvert par la suite, c’est que le nom original du plat est “Welsh Rabbit”, ou simplement “Croque Gallois” (gratin gallois) et qu’il doit son nom au remplacement du lapin par de la viande de moindre qualité (ou pas de viande du tout), le truc appelé dans la France des 17ème et 18ème siècles “gallois” (utilisé aussi pour d’autres substitutions culinaires). Je ne sais pas si les Gallois l’aimeraient, mais c’est ainsi qu’ils sont devenus célèbres dans ce coin de l’Europe.

À leur consolation, je ne peux que dire que le plat est savoureux et nourrissant comme devrait l’être tout plat pour un vrai Gallois. Il s’agit essentiellement d’un gratin composé d’une tranche de pain et de jambon dans une pâte à base de cheddar (d’où la belle couleur orange), de bière et de moutarde. Au “Napoléon”, il était servi avec un œuf ensoleillé sur le dessus, ce qui, comme je l’ai lu plus tard, est courant dans la région. Cela m’a fait sourire en le mangeant et m’a r​empli pendant de longues et ennuyeuses heures de bureau par la suite. En tant qu’amateur de plats rapides et savoureux, j’ai pensé partager avec vous la recette que j’ai trouvée en ligne (mais que je n’ai pas encore réalisée moi-même).

Après le déjeuner, il me restait encore quelques quartiers pour une rapide promenade en ville qui m’a confirmé que Lille est probablement l’une des villes flamandes les plus élégantes avec ses impressionnantes maisons de rapport, son hôtel de ville et, plus encore, sa place du marché. Cela vaut vraiment la peine de s’arrêter pour visiter “Le Welsh” et d’autres plats locaux que je n’ai pas eu l’occasion de goûter cette fois-ci mais que j’ai pu voir au menu (pot’jevleesch, poulet au marroille ou la carbonade flamande) – un bel hommage au mélange culturel d’une région frontalière à nouveau.

Lille est également la capitale du pays des “ch’tis”, c’est-à-dire des “bâtons”, comme les Français appellent les habitants de la région Nord-Pas-de-Calais, vraisemblablement peu sophistiqués mais sympathiques, rendus célèbres par le film “Bienvenue chez les Ch’tis”. Bergues, la ville qui figure dans le film, n’est qu’à deux pas de Lille et je me promets de m’y arrêter chaque fois que je me rends à Dunkerque en voiture mais que je n’y suis pas encore tout à fait arrivé.

La recette traditionnelle du Welsh lillois

welsh-lillois

Ingrédients (par personne ; multiplier) :

  • 200 g de cheddar (l’orange sera plus appétissante)
  • Une ou deux tranches de jambon blanc
  • Une ou deux tranches (selon la taille du pain) de pain au levain
  • 25 ml de bière brune comme par exemple la Chimay Bleu
  • Une demi-cuillère à café de moutarde
  • Un œuf

Ce n’est pas dans la recette originale, mais j’ajoute également quelques herbes, comme l’origan. On peut aussi ajouter quelques tranches de tomates sur le fromage.

Vous pouvez utiliser des petits plats de cuisson pour les portions individuelles ou un plat plus grand et diviser une fois prêt
Préparation :

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Placez une tranche de pain avec une tranche de jambon sur le dessus dans les plats de cuisson (si vous ajoutez des herbes, c’est probablement le bon moment pour les ajouter).
  3. Coupez le cheddar en petits morceaux.
  4. Faites fondre le cheddar dans une casserole, à feu doux, en remuant constamment avec une cuillère en bois.
  5. Une fois que le mélange est lisse, ajoutez la bière et continuez à mélanger jusqu’à ce que le fromage et l’ours soient bien mélangés.
  6. Ajouter la moutarde, bien mélanger.
  7. Versez le mélange sur les tranches de pain/jambon et mettez-les dans le four préchauffé pendant environ 5-7 min (vous devriez obtenir un peu de croûte de fromage sur les bords).

Pendant ce temps, vous pouvez faire cuire vos oeufs (si vous les servez).
Servez immédiatement avec l’œuf sur le dessus, et avec de la salade et bien sur des frites et une bière !

Pour découvrir d’autres choses incroyables sur la ville de Lille, n’hésitez pas à vous rendre sur le site www.leprintempsdelille.fr

Click here to add a comment

Leave a comment: